Pour rendre la ville

Résultats des élections municipales 2020

La campagne de l’élection municipale s’achève sur le vote de deuxième tour qui voit victorieuse, à 55,53 %, la liste Bagnolet écologique, solidaire et citoyenne, conduite par Tony Di Martino. 

Merci aux bagnoletaises et aux bagnoletais qui, dans ce contexte de pandémie et de faible participation, se sont rendus aux urnes pour confier, durant le mandat qui vient, la conduite des affaires de la ville à une liste unie, renouvelée et décidée à se saisir des grands enjeux bagnoletais en mettant en œuvre son ambitieux programme.

Bagnolet en commun, pivot de la majorité, veillera à ces engagements.

Encore MERCI !

Qui sommes-nous ?

Composé de militant.e.s insoumis.es, d’écologistes, de syndicalistes, de représentant.e.s de parents d’élèves et de Bagnoletais.es engagé.e.s dans les luttes locales, le collectif “Bagnolet en commun” a la volonté de créer un large rassemblement à gauche.

Il ambitionne de transformer en profondeur les pratiques politiques dans notre ville, au service des deux objectifs que sont la résilience écologique et de la résistance sociale.

 

Actualités

Error: No posts available for this ID

Error: No posts available for this ID

Calendrier

Bagnolet en Commun a organisé 7 réunions publiques, une réunion par quartier. 


Jeudi 12 mars à 19h30 - Les Coutures : Centre culturel des Coutures

Une idée d’événement ? Partagez la nous ici

Nos valeurs

Bagnolet en commun, c’est parti!

Bagnolet est une ville marquée par une histoire populaire et dans laquelle flotte la nostalgie d’un âge d’or qui semble révolu. Pourtant, Bagnolet bouillonne d’espoirs, de désirs, de talents et d’ambitions qui ne demandent qu’à trouver un chemin pour s’épanouir. Cette ville ne doit plus être réduite à ses faits divers ni rester la grande oubliée de l’Est parisien. Elle peut renouer avec un passé plus glorieux : celui d’une grande cité de culture et de création, à l’avant-garde de bien des domaines, une cité qui protège et qui émancipe, qui ouvre des perspectives d’avenir à sa population, à toute sa population.

 

Pour la démocratie, en finir avec les vieilles pratiques politiques

A la veille des élections municipales qui se tiendront les 15 et 22 mars prochains, l’éclatement des forces de gauche laisse craindre que Bagnolet ne retombe dans les mêmes errements et les mêmes vieux procédés qui, depuis une quinzaine d’années, plombent la ville. C’est pourquoi des citoyen.ne.s, des habitant.e.s engagé.e.s dans des luttes locales, des insoumis, des écologistes et des responsables associatifs ont décidé de se fédérer. Avec le collectif « Bagnolet en commun », ils veulent mettre un terme à une gestion publique hasardeuse et proposer une alternative ambitieuse pour transformer durablement leur ville.

Bagnolet a, avant toutes choses, besoin d’une révolution éthique et démocratique : un renouvellement en profondeur des élus, une réelle invitation à l’implication citoyenne et un engagement déterminé en matière d’exemplarité et de probité de ses élus et de leurs pratiques. Ces préalables doivent permettre de tourner le dos aux vieilles pratiques, d’assainir la gestion communale et redonner pleinement la parole et le pouvoir aux habitant.e.s. Ce renouveau éthique et démocratique est absolument nécessaire pour mener de front les deux combats majeurs, indispensables à Bagnolet: la résilience et la résistance.

Face au défi climatique, nous transformer

La résilience, c’est, dans un monde où l’urgence écologique devient chaque jour plus palpable par chacun.e, parvenir à transformer notre ville pour qu’elle participe à l’incontournable effort de préservation du vivant et de lutte contre toutes les formes de pollution. Dans notre ville soumise à de nombreuses pollutions, où le béton se niche partout et où manquent les espaces verts et les respirations, nous devons tracer le chemin d’une écologie populaire, qui se soucie du cadre de vie de tous les habitant.e.s et en particulier de leurs enfants.

Face à la vague néolibérale, résister par la solidarité

La résistance c’est, face à la vague libérale qui broie les solidarités, s’attaquer à l’urgence sociale en renforçant à Bagnolet les services publics et l’action sociale qui protègent les habitant.e.s. C’est, à l’heure où des pans entiers de l’action publique subissent une casse sans précédent, faire de l’école, de la santé, de la prévention et de la tranquillité publique ainsi que de l’avenir de la jeunesse d’absolues priorités. C’est, enfin, inventer de nouveaux services à la population pour contrer une triste réalité territoriale de notre département : être ceux qui avons le plus de besoins et pourtant ceux à qui on donne le moins.

Faire Bagnolet en commun, c’est se rassembler pour œuvrer à un apaisement de notre ville, rassembler des populations et des quartiers qui semblent ne plus parvenir à se parler. C’est réparer une ville qui en a bien besoin. C’est comprendre que la crise sociale et la crise climatique sont intimement liées et que nous sommes toutes et tous concernées par ces enjeux. Or l’action municipale peut faire beaucoup pour aider à y remédier.


Nous y sommes prêt.e.s. et nous ne pourrons le faire qu’avec vous.

Abonnez-vous

Vous souhaitez ne rien louper, vous souhaitez participer ou encore même agir, alors inscrivez-vous dès maintenant à la newsletter, nous vous recontacterons !

* Champ obligatoire
Je souhaite…

Les articles

DCIM100MEDIADJI_0023.JPG

POUR UNE POLITIQUE DU VÉLO À BAGNOLET


Partout en France, l’impératif écologique et économique en tête, les citoyens demandent des solutions en matière de transports. Dans nos métropoles, outre le développement des transports en commun, pour concurrencer la voiture le vélo apparaît désormais vraiment comme une solution d’avenir..

article1

BAGNOLET ÉPINGLÉE SUR L’ÉTHIQUE PAR ANTICOR


Encore un point rouge pour Bagnolet sur la carte de France, épinglée cette fois pour ne pas avoir tenu ses engagements en matière d’éthique. En 2014 Tony Di Martino avait signé la Charte de l’association ANTICOR fondée pour lutter contre..

article

CHAMPION DE FRANCE DE L'ENDETTEMENT


Nous apprenons ce jour, dans un article du Figaro, que Bagnolet a réussi à se hisser à la première place des villes les plus endettées de France. Elle n’est plus troisième, comme en 2014, mais désormais bien première sur 36.000 communes. Triste record !
Quelques constats : Cette médaille d’or de l’endettement est..

article1

POUR UNE VILLE SANS PUBLICITÉ


“Libérer l’espace public et développer les expressions citoyennes” Chaque jour, nos yeux voient, en moyenne, 1 200 messages publicitaires. Dans la rue ou à la maison, la publicité est de plus en plus présente dans notre vie. Or elle pose un problème majeur, de message et de diffusion. La publicité, c’est d’abord l’incitation...

Formulaire de contact

Veuillez saisir votre e-mail, afin que nous puissions vous contacter pour le suivi.

Défilement vers le haut